Notre élevage de dogues du tibet

Le Domaine de Toundra

Elevage familial qui dure depuis 26 ans, nous sommes des passionnés du dogue du Tibet.

Elevage déclaré à la MSA

siret : 422 479 501 00021

TAV (transport des animaux vivant)

L'histoire de notre élevage de dogue du Tibet

Passionnée par cette race depuis toujours, je l'ai découverte dans des livres quand j'étais toute jeune. Le dogue du Tibet y est décrit comme le chien à l'origine de tous les gros chiens, mais n'est pas encore présent en France.

J'achète ma première chienne dogue du Tibet presque 10 ans plus tard en 1994. C'est alors la première annonce d'une portée pas trop loin de chez moi... J'ai donc sauté sur l'occasion, je suis allée voir les chiots et j'ai réservé le mien.

J'ai ma première portée en 96, dont j'ai gardé Mogwai, qui a cumulé tous les titres de champion possible en France et en Europe. Le début dune belle et longue histoire qui continue encore aujourd'hui...

our khan 1.jpg
IMG_0961 (2) copie.JPG

Notre élevage de dogues du Tibet

Les chiots disposent d'un parc extérieur au bord d'une route sur laquelle passe beaucoup de monde ; des enfants, des tracteurs, des vaches, des motos, des voitures...

Dès 5 semaines, ils sont en parc à chiot extérieur, et donc habitués au bruit.

Il y a une colonie de vacances à 500 mètres, et les enfants passent également régulièrement voir les chiens.

Les chiots sont manipulés tous les jours dès leur naissance, et habitués au contact.

Sandra Haeffele, la maîtresse des lieux

Passionnée des animaux depuis toujours, j'ai acheté à 17 ans mon premier chien, un bouvier bernois. Je me trouvais alors encore au lycée !

A l'époque, je ne trouvais pas de dogue du Tibet, j'ai lancé mon élevage avec mes bouviers bernois.

J'ai pendant un temps travaillé sur les deux races, avant de plus me consacrer qu'au dogue du Tibet.

Originaire d'Alsace, je me suis installée dans les Vosges en 2001 car j'ai trouvé la maison idéale pour y développer mon élevage.

Entretien du Dogue du Tibet

Santé

D’une longévité impressionnante pour un chien de ce gabarit, le dogue du Tibet atteint facilement les 11, 12 ans. Des chiens de 17 ans ont même été signalés !

Taille minimale : 66 cm pour les mâles et 61 cm pour les femelles pour un poids allant de 45 à 75 kg environ (suivant les types).

D’une santé solide, le dogue du Tibet, comme beaucoup de races, peut souffrir de dysplasie de la hanche, ce qui peut altérer sa mobilité. Si vous souhaitez le faire reproduire, nous vous recommandons par conséquent de faire examiner ses hanches.

 

Exercice


Le Dogue du Tibet n'a pas vraiment besoin d'activités physiques intense : pas plus d'une heure par jour. En revanche, il apprécie le grand air. Il est recommandé de le promener au moins une heure par jour (en dehors du jardin).

Il ne faut pas trop fatiguer les chiots, pour ne pas prendre le risque d’exercer trop de pression sur les muscles et les articulations des très grands chiens en pleine croissance.

 

Toilettage

 

Le Dogue du Tibet possède un sous-poil dense et laineux et un poil de couverture droit et plus dur au toucher. Il possède des « franges » sur la queue et les pattes arrière. Son sous poil tombe pendant les mois estivaux. Afin de préserver la beauté du pelage et d’assurer l’hygiène de votre chien, brossez-le une fois par semaine, tous les jours en période de mue (une fois par an).

Conditions de vie du Mastiff Tibétain

Le dogue du Tibet est un chien qui apprécie les grands espaces, et il se sentira parfaitement à sa place à la campagne ou même en montagne. C’est une race qui résiste très bien au froid, de par sa stature imposante et son pelage fourni. Il préfèrera parfois dormir dehors, même en hiver.

 

La vie en appartement n’est pas idéale pour ce chien géant, pour des raisons évidentes de manque d’espace.

Le dogue du Tibet n'est pas un chien catégorisé. Il n'a ni besoin d'un permis de détention, ni de porter une muselière. 

Le dogue du Tibet est un chien assez calme. Sa grande taille exige cependant qu’il se dépense régulièrement. Vous pouvez le sortir une à deux fois par jour, en dehors de votre jardin.

 

A cause de son gabarit important, il est préférable que le dogue du Tibet ne pratique pas d’activités physiques intenses, cela pourrait fragiliser ses articulations.

 

Malgré son apparence, le dogue du Tibet n’est pas un chien glouton. Il lui arrive ponctuellement de sauter des repas, il ne faut pas s’en inquiéter tant qu’il n’y a pas de perte de poids. En effet, ses origines de chien nomade ne l’ont pas habitué à manger tous les jours.